cosmogonie de Moïse
   
 

 

 

Fabre d'Olivet, vocabulaire radical hébraïque
Fabre- d'Olivet
auteur du


vocabulaire radical

Zazin

zayin, Z

 

zazin. Zayin . Z  

Ce caractère appartient en qualité de consonne, à la touche sifflante, et s’applique, comme moyen onomatopée, à tous les bruits sifflans, à tous les objets qui fendent l’air et s’y réfléchissent. Comme symbole, il est représenté par le javelot, le trait, la flèche, tout. ce qui tend à un but: comme signe grammatical, c’est le signe démonstratif, image abstraite du lien qui unit les choses. L’hébreu ne l’emploie point comme article; mais il jouit de cet avantage en éthiopique, où il remplit les fonctions d’article démonstratif.


Valeur numérique: 7.

racine za. Zayin-Aleph. ZA  


Toute idée de mouvement et de direction donnée; le bruit, la terreur qui en résultent : un trait; un rayon lumineux; une flèche, un reflet.

L’ar.comme Racine onomatopée, l’état d’être secoué dans l’air, et le bruit que fait une chose secouéeindique, comme Racine onomatopée, l’état d’être secoué dans l’air, et le bruit que fait une chose secouée.

racine trlitère ZAB. ZAB. Un loup, à cause des traits lumineux que lancent ses yeux dans l'obscurité.

racine trilitère ZATh:Relation démonstrative exprimée par ceci, cela . ZATh. Relation démonstrative exprimée par ceci, cela. V. la R . ZE

 

racine ZB. Zayin-Bet. ZB  


L’idée du mouvement réfléchi , renfermé dans la racine ZA réunie par contraction à celle de toute propagation génératrice, représentée par la racine AB , forme une racine dont l’objet est de peindre tout mouvement pullulant et tumultueux comme celui des insectes, ou tout mouvement effervescent comme celui de l’eau qui s’évapore au feu.
L’arabel'arabe développe les mêmes idéesquel’hébreu. Enqualité de verbe, cette racine exprime, dans l’idiôme antique, l’action de jeter au dehors Une exerétion quelconque, comme l'écume la bave, et même la bourre. Dans l’idiome moderne elle signifie simplement se sécher, en parlant des raisins.développe les mêmes idées quel’hébreu. En qualité de verbe, cette racine exprime, dans l’idiôme antique, l’action de jeter au dehors Une excrétion quelconque, comme l'écume la bave, et même la bourre. Dans l’idiome moderne elle signifie simplement se sécher, en parlant des raisins.


racine ZAB:l'action de pulluler comme les insectes, ou de se disiüler, de se diviser en gouttes, comme un fluide. ZAB. l'action de pulluler comme les insectes, ou de se distiller, de se diviser en gouttes, comme un fluide.

 

racine zg: Tout ce qui se montré et agit à l'extérieieur; tel que l'écorce d’un arbre, la coque d’un œuf, etc . Zayin-Gimel . ZG  


Tout ce qui se montré et agit à l'extérieur; tel que l'écorce d’un arbre, la coque d’un œuf, etc..

L’ar.désigne le fer qui arme le bout inférieur d’une pique désigne le fer qui arme le bout inférieur d’une pique. Comme racine onomatopée ,caractérise un mouvement prompt et facile caractérise un mouvement prompt et facile ;peint le hennissement du cheva et peint le hennissement du cheval.



Zazin-Dalet: Tout ce qui cause, l’effervescence, tout ce qui excite l’évaporation d’une chose; toute idée d’arrogance et d'orguei.Zayin-Dalet. ZD  


Tout ce qui cause, l’effervescence, tout ce qui excite l’évaporation d’une chose; toute idée d’arrogance et d'orgueil

racile trilitère ZOD: L’action de bouillir, au propre; de se boursoufler, de s’enfler d'orgueil, au figuré ; d'agir avec hauteur.. ZOUD. L’action de bouillir, au propre; de se boursoufler, de s’enfler d'orgueil, au figuré ; d'agir avec hauteur.


racines ZE, ZO:  Tout mouvement démonstratif, manifestant, rayonnant : toute objectivité exprimée dans un sens abstrait par les relations pronominales ce, cette, ces, ceci, cela..Zayin-Hé. ZE, Zayin-Waw, ZOU, ZO.  


Tout mouvement démonstratif, manifestant, rayonnant : toute objectivité exprimée dans un sens abstrait par les relations pronominales ce, cette, ces, ceci, cela.

L’ar.l’action de jeter de l’éclat, de brillerexprime l’action de jeter de l’éclat, de briller.

racine hébraïque  ZATh. Cette chose là. ZATh. Cette chose là.

racine ZE. Tout ce qui se montre, paraît au dehors, brille, réflêchit la lumière; dans un sens abstrait, un objet. ZE. Tout ce qui se montre, paraît au dehors, brille, réfléchit la lumière; dans un sens abstrait, un objet.

racine hébraïque L'or, à cause de son éclat inné. ZEB. (R. comp.) L'or, à cause de son éclat inné.

racine hébraïque ZEM final. (Rac. comp.) Tout ce qui repousse par une mauvaise exhalaison.. ZEM final. (Rac. comp.) Tout ce qui repousse par une mauvaise exhalaison.

racine hébraïque ZER. (R. comp.) Tout ce qui est rayonnant, tout ce qui communique, manifeste la lumière. ZER. (R. comp.) Tout ce qui est rayonnant, tout ce qui communique, manifeste la lumière. V. la R. A°OR.

racine ZO: L’idée absolue d'objectivité; toute chose d’où la lumière se réfléchit. ZO. L’idée absolue d'objectivité; toute chose d’où la lumière se réfléchit.

racine ZOITh. (R. comp.) Un prisme ; et par extension, l'angle de quoi que ce soit.. ZOITh. (R. comp.) Un prisme ; et par extension, l'angle de quoi que ce soit.

racine ZOL. (R. comp.) L’action de diver­ger; et par extension, de prodiguer, de négliger. ZOL. (R. comp.) L’action de diverger; et par extension, de prodiguer, de négliger .V. la R.. ZL.

racine hébraïque ZON final. (R. comp.) L'objectivité cor porelle ZON final. (R. comp.) L'objectivité corporelle. V. la R .. ZN final.

ZOAyin. ZOAyin. (R, comp.) V . la racine. ZAyin.

racine hébraïque ZOR. (R. comp.) Toute idée de dispersion. ZOR. (R. comp.) Toute idée de dispersion. V. la R.. ZR.

 


racine ZZ: Tout mouvement de vibration, de réverbération; toute réfraction lumineuse. .Zayin-Zazin . ZZ  


Tout mouvement de vibration, de réverbération; toute réfraction lumineuse.

L’ar.Tout mouvement de vibration, de réverbération; toute réfraction lumineuse. développe les mêmes idées, comme racine onomatopée. Le verbe Le verbe peint la démarche d'un homme arrogantpeint la démarche d'un homme arrogant.

Racine ZOZ; L’action de vibrer, de se réfracter comme la lumière, de resplendir.. ZOZ. L’action de vibrer, de se réfracter comme la lumière, de resplendir.

racine hébraïque trilitère, ZIZ. La splendeur, la réverbéra­tion de la lumière, l'éclat lumineux.. ZIZ. La splendeur, la réverbération de la lumière, l'éclat lumineux.



racine Zazin-Het, Tout mouvement rude et fait avec effort ; tout ce qu’on dirige avec peine : un esprit présomptueux et tenace. .Zayin-Het . ZH  


Tout mouvement rude et fait avec effort ; tout ce qu’on dirige avec peine : un esprit présomptueux et tenace.

L’ar. Tout mouvement rude et fait avec effort ; tout ce qu’on dirige avec peine : un esprit présomptueux et tenace développe les mêmes idées. Le verbe Le verbe exprime en général une action véhémente de quelque nature qu’elle soit; c’est en particulier, pleuvoir à verse. exprime en général une action véhémente de quelque nature qu’elle soit; c’est en particulier, pleuvoir à verse.



racine ZT:  inusitée en hébreu .Zayin-Tet. ZT  


R. inusitée en hébreu. L’arabeest une racine onomatopée qui peint le bruit que font les mouches en volant est une racine onomatopée qui peint le bruit que font les mouches en volant.


racine trilitère hébraïque ZHT. (R. comp.) Tout ce qui est difficile à mettre en mouvement et lent à se déterminer. Ce qui se traîne, rampe, ce qui est lourd, craintif, etc.. ZHT. (R. comp.) Tout ce qui est difficile à mettre en mouvement et lent à se déterminer. Ce qui se traîne, rampe, ce qui est lourd, craintif, etc..

 

racine ZI: Analogue aux Racines . ZA, ZH, , ZO, mais dont le sens est moins abstrait et plus manifesté. C’est, en général, tout ce qui est léger, facile, agréable ; ce qui est doux, gracieux; ce qui brille et se réfléchit comme la lumière. Toute idée de grâce et d’éclat. .Zayin-Yod . ZI , ZJ  


Analogue aux racines . ZA, ZH, ZO, ZO, mais dont le sens est moins abstrait et plus manifesté. C’est, en général, tout ce qui est léger, facile, agréable ; ce qui est doux, gracieux; ce qui brille et se réfléchit comme la lumière. Toute idée de grâce et d’éclat.
L’ar.développe, en général, toutes les idées qui ont rapport aux qualités intrinsèques des chosesdéveloppe, en général, toutes les idées qui ont rapport aux qualités intrinsèques des choses. Comme nom,Comme nom,caractérise la forme, l'aspect, la manière d’êtrecaractérise la forme, l'aspect, la manière d’être; comme verbe,comme verbe,exprime l’action de prendre un aspect, de se revêtir d’une forme, d’avoir une qualité, etcexprime l’action de prendre un aspect, de se revêtir d’une forme, d’avoir une qualité, etc..

ZIO. En chàldaïque, la splendeur, la gloire, la majesté, ta joie, la beauté: c’est, en hébreu, le nom du premier mois du printemps.. ZIO. En chàldaïque, la splendeur, la gloire, la majesté, la joie, la beauté: c’est, en hébreu, le nom du premier mois du printemps.

racine ZIZ. (R. comp) Un animal : c'est- à-dire un être qui réfléchit la lumière de la vie. ZIZ. (R. comp) Un animal : c'est- à-dire un être qui réfléchit la lumière de la vie. V.. ZZ.

racine . ZIN final. (R.comp.) Une armure : c'est- à-dire un corps resplendissant. ZIN final. (R.comp.) Une armure : c'est- à-dire un corps resplendissant. L'arabe L'arabe signifie orner signifie orner.

ZIQ. (R. comp.) Un éclair, une flamme vive et rapide, une étincelle, etc.. ZIQ. (R. comp.) Un éclair, une flamme vive et rapide, une étincelle, etc..

racine hébraïque ZITh. (R. comp.) L’olivier, l’olive, et l'huile qui en provient ; c’est-à-dire l'essence lumineuse.. ZITh. (R. comp.) L’olivier, l’olive, et l'huile qui en provient ; c’est-à-dire l'essence lumineuse.

 



racine hébraïque ZC: Le signe démonstratif réuni par contraction à la R., AC. symbole de toute restriction et exception , constitue une racine expressive dont l’objet est de donner l’idée de tout ce qui a été émondé, nétoyé, purgé, débarrassé de tout ce qui pourrait le souiller. .Zayin-Kaph . ZC  


Le signe démonstratif réuni par contraction à la R., AC. symbole de toute restriction et exception , constitue une racine expressive dont l’objet est de donner l’idée de tout ce qui a été émondé, nettoyé, purgé, débarrassé de tout ce qui pourrait le souiller.

ZC. Toute épuration, toute épreuve épuratoire, ce qui est net, innocent, etc.. ZC. Toute épuration, toute épreuve épuratoire, ce qui est net, innocent, etc..

L’ar.Toute épuration, toute épreuve épuratoire, ce qui est net, innocent, etcrenferme les mêmes idées. Comme nom,désigne tout ce qui est pur et pieuxdésigne tout ce qui est pur et pieux ; et comme verbe,verbe, caractérise l’état de tout ce qui abonde en vertus, en bonnes œuvres. caractérise l’état de tout ce qui abonde en vertus, en bonnes œuvres.

 


racine  ZL, Le signe démonstratif réuni à la racine, AL. symbole de toute élévation, de toute direction vers le haut, forme une racine d’où se développent toutes les idées d’allongement, de prolongement ; et par suite d’atténuation, de faiblesse et aussi de prodigalité, de relâchement, de virilité, etc. . Zayin-Lamed . ZL  

Le signe démonstratif réuni à la racineAL: symbole de toute élévation, de toute direction vers le haut, AL. symbole de toute élévation, de toute direction vers le haut, forme une racine d’où se développent toutes les idées d’allongement, de prolongement ; et par suite d’atténuation, de faiblesse et aussi de prodigalité, de relâchement, de virilité, etc..

racine ZOL. L’action de prodiguer, de profaner, de relâcher, de rendre vil, faible, débile, etc.. ZOL. L’action de prodiguer, de profaner, de relâcher, de rendre vil, faible, débile, etc..
Dans un sens restreint, le verbe arabe .Dans un sens restreint, le verbe arabe . signifie broncher, faire des faux pas. signifie broncher, faire des faux pas.

 

racine ZM final, Tout; ce qui donne une forme, une figure; tout çe qui lie entr’elles plusieurs, parties, pour en former un tout.  . Zayin-Mem final. ZM final  


Tout; ce qui donne une forme, une figure; tout ce qui lie entr’elles plusieurs, parties, pour en former un tout.
               
L’ar. Tout; ce qui donne une forme, une figure; tout çe qui lie entr’elles plusieurs, parties, pour en former un tout. renferme les mêmes idées. Comme racine onomatopée et idiomatique , c’est dans l’ar.Comme racine onomatopée et idiomatique , c’est, dans l’ar. un bruit sourd, un murmure un bruit sourd, un murmure,

racine  hébraïque ZM final: Un système, une composition , une trame : tout ouvrage de l'entendement en bien ou en mal : un complot, une machination, etc.. ZM final. Un système, une composition , une trame : tout ouvrage de l'entendement en bien ou en mal : un complot, une machination, etc..



racine ZM final, Tout; ce qui donne une forme, une figure; tout çe qui lie entr’elles plusieurs, parties, pour en former un tout.  . Zayin-Nun . ZN final  


Le signe démonstratif réuni à la A.AN, symbole de la circonscription morale ou physique de l’étre AN, symbole de la circonscription morale ou physique de l’être, constitue une racine qui développe deux sens distincts, suivant qu’elle est envisagée sous le rapport de l'esprit ou de la matière. Du côté de l’esprit, c’est une manifestation morale qui fait connaître les facultés de l'être et en détermine l’espèce ; du côté de la matière, c’est une manifestation physique qui livre le corps et en abandonne la jouissance. De là :

racine ZN. Toute classification par genres et par espèces selon les facultés : toute jouissance du corps, pour s'en nourrir ; et au figuré toute impudicité , toute fornication, toute débauche : une prostituée, un lieu de prostitution, etc.. ZN final . Toute classification par genres et par espèces selon les facultés : toute jouissance du corps, pour s'en nourrir ; et au figuré toute impudicité , toute fornication, toute débauche : une prostituée, un lieu de prostitution, etc..

’ L’ar.exprime une sorte de suspension de l’esprit, entre des choses de diverses natures. Comme racine onomatopée,Comme racine onomatopée, peint un bourdonnement. peint un bourdonnement.


L’action de se nourrir, de s’alimenter le corps; ou, par métaphore, l’action d’en jouir, d*en faire abus, de se prostituer.. ZON final. L’action de se nourrir, de s’alimenter le corps; ou, par métaphore, l’action d’en jouir, d*en faire abus, de se prostituer.

 

 

racine . Zazin-Samekh . ZS . Zayin-Samekh . ZS  


Cette racine est inusitée en hébreu. L’arabe même paraît ne pas la posséder.

 

 

racine Zazin-Ayin: Cette racine, qui n’est que la R. ZE ou, ZO, nclinée vers le sens matériel, développe l’idée d'un mouvement pénible, d’une agitation, d’un souci, d’un trouble causé par l’effroi de l’avenir. . Zayin-Ayin . ZAyin  


Cette racine, qui n’est que la R. ZE ouZ°O, ZO, inclinée vers le sens matériel, développe l’idée d'un mouvement pénible, d’une agitation, d’un souci, d’un trouble causé par l’effroi de l’avenir.

Dans un sens restreint, l’ar.signifie agir en renard, user de détours.signifie agir en renard, user de détours.

. ZOAyin. L’action de se troubler et de craindre, de frémir dans l’attente d’un malheur. L'action de se tourmenter, de se fatiguer.. ZOAyin. L’action de se troubler et de craindre, de frémir dans l’attente d’un malheur. L'action de se tourmenter, de se fatiguer.

ZAyinE. Trouble, agitation d'esprit, fatigue et ce qui en est la suite, sueur.. ZAyinE. Trouble, agitation d'esprit, fatigue et ce qui en est la suite, sueur.

racine ZAyinM final. (R. comp) Agitation violente et générale, et ce qui en résulte, l'écume : au figuré, la rage, l’indignation.. ZAyinM final. (R. comp) Agitation violente et générale, et ce qui en résulte, l'écume : au figuré, la rage, l’indignation.

aracine trilitère: ZAyinP final. (R.comp.) Tumulte des passions irrascibles; tempête, orage; etc.. ZAyinP final. (R.comp.) Tumulte des passions irrascibles; tempête, orage; etc.

racine hébraïque trilitère ZAyinQ. (R. comp.) Grande commotion donnée à l’air : éclat de voix, clameur, bruyant appel.. ZAyinQ. (R. comp.) Grande commotion donnée à l’air : éclat de voix, clameur, bruyant appel.

racine ZAyinR. (Rac. comp.) Refoulement d’eire emporté par le vent. donné à une chose: diminution, exiguïté : tout ce qui est menu, modique.. ZAyinR. (Rac. comp.) Refoulement donné à une chose: diminution, exiguïté : tout ce qui est menu, modique.

 


racine ZP: Tout ce qui est corporisant, gluant, collant; tout ce qui exerce une action mutuelle; proprement, la poix. . Zayin-Phé . ZP final  


Tout ce qui est corporisant, gluant, collant; tout ce qui exerce une action mutuelle; proprement, la poix.

C’est dans l’ar.racine onomatopée qui peint l’effet d’une bouffée de vent une racine onomatopée qui peint l’effet d’une bouffée de vent. Le verbeLe verbeexprime l’action d'être emporté par le vent. exprime l’action d'être emporté par le vent.

racine trilitère hébraïque, ZOP final L’action des'attacher, d’éprouver un sentiment mutuel, réciproque.. ZOP final L’action de s'attacher, d’éprouver un sentiment mutuel, réciproque.

 

 

racine hébraïque: Zazin Tsadé final: Racine inusitée en hébreu, et que l’arabe ne paraît pas posséder. . Zayin-Tsadé final . ZTsadé final  


Racine inusitée en hébreu, et que l’arabe ne paraît pas posséder.

 

 

racin ZQ, Toute idée de diffusion dans le temps ou dans l’espace. . Zayin-Qoph . ZQ  


Toute idée de diffusion dans le temps ou dans l’espace.

L’ar.peint, comme racine onomatopée, l’action de béqueter. peint, comme racine onomatopée, l’action de béqueter.

racine ZQ: ZQ Une chaîne, une suite, un flux, un trait de quoi que ce soit. Tout ce qui s'étend, coule, flue dans l’espace comme dans le temps. De là, l’âge , la vieillesse, et la vénération qui y est attachée : l'eau, et la pureté qui la suit : une chaîne, et la force qui l'accompagne ; une flèche / etc.. ZQ. Une chaîne, une suite, un flux, un trait de quoi que ce soit. Tout ce qui s'étend, coule, flue dans l’espace comme dans le temps. De là, l’âge , la vieillesse, et la vénération qui y est attachée : l'eau, et la pureté qui la suit : une chaîne, et la force qui l'accompagne ; une flèche , etc..
Dans un sens restreint, l’ar .Dans un sens restreint, l’ar . signifie une outre où l’on met une liqueur quelconque signifie une outre où l’on met une liqueur quelconque. C’est sans doute le mot hébreu, ShQ ou le chaldaïque chaldaïque , SQ. un sac., SQ. un sac.

 

 

racine ZR,  . Zayin-Res . ZR  


Le Signe démonstratif réuni à celui du mouvement propre, symbole de la ligne droite, constitue une racine qui développe l’idée de tout ce qui s’éloigne du centre, se répand, se disperse en tous sens, rayonne, sort d’une sphère, d’une enceinte quelconque, devient étranger.

racine hébraïque ER: Toute dispersion, toute dissémination , toute ventilation : tout ce qui est abandonné à son propre mouvement, qui s’éloigne dit centre. di verge : dans un sens étendu, un étranger, un adversaire, un barbare ; dans un sens plus restreint, une frange, une ceinture.. ZR. Toute dispersion, toute dissémination , toute ventilation : tout ce qui est abandonné à son propre mouvement, qui s’éloigne du centre, diverge : dans un sens étendu, un étranger, un adversaire, un barbare ; dans un sens plus restreint, une frange, une ceinture.

L’arabe. r l’action de ceindre, de serrer un nœud, de lier, etc. ayant perdu toutes les idées primitives renfermées dans cet te racine, n’a conservé que celles qui se sont attachées au mot ceinture, et s'est restreinte à signifier l’action de ceindre, de serrer un nœud, de lier, etc..

ZOR. L’action d’être disséminé, éloigné du centre, abandonné à sa propre impulsion ; considéré comme étranger, méprisé, aliéné, traité en ennemi; l' action d'éternuer, etc.. ZOR. L’action d’être disséminé, éloigné du centre, abandonné à sa propre impulsion ; considéré comme étranger, méprisé, aliéné, traité en ennemi; l' action d'éternuer, etc..

 


Zazin-Sin . ZSh: Racine inusitée en hébreu. . Zayin-Sin . ZSh  


Racine inusitée en hébreu.

L’arabe paraît signifier un rustre, un butor, et tout ce qui manque d’usage et de politesse. paraît signifier un rustre, un butor, et tout ce qui manque d’usage et de politesse.

 

 

racin Zazin-Taw: Toute représentation objective exprimée par les relations pronominales ceci, cela, ce, cette, ces. . Zayin-Taw . ZTh  



Toute représentation objective exprimée par les relations pronominales ceci, cela, ce, cette, ces.

ZATh. Cette chose là.. ZATh. Cette chose là.

 

Commentaires, renvois
et illustrations

 

 

 

alphabet comparatif hébreu/français